Sismic : «Le très haut débit plutôt que les ronds-points»

Sismic : «Le très haut débit plutôt que les ronds-points»

Rédigé le 31/01/2017



Assemblée générale

L'association Sismic, qui compte une vingtaine d'adhérents et qui a pour objectif de développer la visibilité numérique sur le territoire, a fait le bilan de l'année écoulée afin de mieux se projeter sur 2017.

École du numérique

«2016 fut une année de transition avec des changements au conseil d'administration qui se sont révélés efficaces puisque nous avons tenu nos objectifs», se félicite son dynamique président, Simon Bretin. Au chapitre des réalisations de Sismic, le salon Jobs'Tic qui a mobilisé jusqu'à 250 personnes, à la fois entreprises et recruteurs. «La baisse de fréquentation observée l'année précédente a été totalement endiguée» et le changement de partenaire (la communauté d'agglomération du grand Rodez succède au conseil départemental) a permis aussi à l'association d'avancer sur de solides bases. «Il est important de s'appuyer sur des pouvoirs publics locaux», souligne Simon Bretin. Sismic compte également une commission emploi dont l'un des objectifs est de mettre en place des formations mutualisées afin d'éviter les déplacements. Elle affiche aussi la volonté de développer l'offre de formation au numérique qui est primordiale «car les employeurs ont du mal à trouver des gens véritablement formés». Aussi Sismic a-t-elle aussi dans ses projets de contribuer à ouvrir une école du numérique en 2017. Un autre axe important de l'association est le recrutement de nouveaux adhérents, tous secteurs confondus, afin de poursuivre le développement.


Enquête

Enfin, la commission du très haut débit de Sismic a réalisé une enquête afin de «mettre en avant des éléments de décision pour déployer ça sans tarder. Il faut un raccordement rapide à des coûts compétitifs», insiste le même. 150 entreprises ont répondu à cette enquête, dont Simon Bretin espère que le résultat fera avancer rapidement le dossier. «Il faut que les élus comprennent que le très haut débit est plus utile que les ronds-points si on veut que l'Aveyron conserve sa place». Sismic, c'est aussi le salon Monpointcom pour la transition numérique des commerçants. Une année riche donc pour Sismic qui met en œuvre outre les after work les morning du numérique.

M.-Ch. Bessou
Source